Angèle en vrac

dimanche 3 décembre 2017

Le temps, c'est comme l'aligot!

Oui, comme l'aligot, parce que ça file.

Les heures, les jours, bientôt encore une année de claquée qui est passée sans que j'ai le temps de la voir défiler.

2017 aura été sans nul doute l'année la plus occupante de ma vie. Le grand chambardement, le nettoyage par le vide, le dépoussiérage, comme lorsqu'on se lance dans un grand ménage printanier et que finalement, on met beaucoup de choses à la poubelle quand on comptait simplement passer un bon coup de balai pour rafraîchir.

C'est bien de faire place nette.

Je n'ai pas eu de manque d'écrire, parce que j'étais dans l'action. J'ai fait, j'ai réalisé, j'ai bougé. Souvent tout de même, j'ai écrit dans ma tête, mais à la différence " d'avant ", c'est que je n'ai rien couché sur le papier. C'est ça, l'action.

2017 a été l'année où j'ai osé. Enfin. Et c'était pas trop tôt!

On le sait bien, il ne sert à rien de tripoter un bouton pas à point; il vaut mieux le laisser mûrir, gonfler, laisser toutes ces impuretés s'accumuler et le jour J, paf, ça éclate tranquillement et ensuite, ça va mieux et ça cicatrise.

Mon bouton à moi, c'était ma vie. J'ai laissé enfler toutes ces années bien patiemment et paf, c'était à point. J'ai tellement laissé mûrir qu'à peine éclatée, elle était cicatrisée ou presque.

L'Univers est bon aussi, il sait ce qui est bien pour nous, encore faut-il lui demander:) Tout arrive lorsque nous en avons le besoin profond, l'urgence quasi vitale. Un fil se dénoue, puis un autre, pas à pas, le tapis se déroule sous nos yeux même pas étonnés de ce qui arrive.

J'ai 54 ans depuis deux mois mais j'ai 20 ans. Tout est nouveau, tout est possible, la vie peut être merveilleuse dans ses petits recoins.

Je suis heureuse parce que j'ai confiance dans la vie. Enfin. Et c'est pas trop tôt!

P1200117

 

 

 

 

Posté par angele en vrac à 00:20 - Commentaires [10] - Permalien [#]

lundi 13 novembre 2017

Pour tout dire...

Pour tout dire, je ne me souvenais même plus de mon mot de passe. J'ai honte.

Et puis v'lan! (ma main qui tape mon front), le nom d'un dessin animé que mon fils aimait bien.

Presque deux ans sans venir ici, c'est poussiéreux, mais comme dans une maison ancienne que l'on respecte, je ne fais pas le ménage, je laisse en l'état. Mon blog est une mémée aux cheveux violets.

Envie plus que soudaine d'écrire ici, au moins quelques mots, cest fait :)

 

 

 

Posté par angele en vrac à 18:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 6 février 2016

Vis ma vie

Comme j'en ai largement soupé de ces gouvernants de bras cassés, je vous mets ci-dessous ce que je vais envoyer à l'Elysée par mail; c'est une proposition comme une autre. Si vous voyez des détails à ajouter, n'hésitez pas:)

********************

Monsieur le Président de la République,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Membres du Gouvernement,

J'ai l'honneur de vous adresser cette lettre, souhaitant vous entretenir du sujet suivant:

J'ai reçu il y a quelques jours un courrier de ma caisse d'allocations familiales m'informant du non-paiement de la prime d'activité.

En effet, au sein de mon foyer, nous sommes désormais considérés trop fortunés pour prétendre à cette aide depuis que vous en avez fait la réforme, transformant la prime pour l'emploi en prime d'activité.

Je me retrouve donc appauvrie d'un mois entier de salaire.

Je vous rappelle pour information qu'en juin 2015, le seuil de pauvreté en France pour une personne seule est de 987 euros. Je suis loin de recevoir cette somme chaque mois. Loin par le bas, il va sans dire.

Je vous soumets donc quelque chose de simple: échangeons nos vies, nous pourrons ainsi les comparer.

Pendant une semaine, je me propose d'exercer vos fonctions et vous exercerez les miennes.

Bien entendu, vous serez rémunéré(s) au prorata des heures effectuées. Plus vous travaillerez, plus vous gagnerez.

Concernant mes compétences pour vous remplacer, je suis polyvalente. Je présente bien, ayant reçu une éducation simple mais correcte, m'exprime intelligiblement, au besoin en anglais basique et en basque. Je me crois capable de soutenir une conversation sur de vastes sujets, étant friande de débats politiques télévisés depuis mon enfance. Je suis apte à être reçue dans de grands dîners, connaissant l'ordre des verres et des couverts. Si les toilettes et accessoires me sont gracieusement fournis, je saurai représenter la haute couture française.

Au vu de mon expérience, le remplacement à pourvoir au sein du gouvernement français se fera selon votre choix; toutefois, j'aurais une nette préférence pour le Ministère des Droits des femmes, celui des Affaires Sociales et éventuellement la Culture.

En ce qui concerne votre emploi du temps, il vous sera fourni dans le détail, votre journée commencera à 6h30. Vous aurez de multiples tâches à accomplir, assez répétitives mais engageant votre responsabilité et votre endurance (vous parcourerez environ 11 kilomètres à pied dans le cadre de votre travail, mesure vérifiée grâce à un bracelet connecté qui fait podomètre).  A 19 heures, vous quitterez votre premier emploi rémunéré pour le second. Vous ouvrirez alors réfrigérateur et placards et composerez un menu fin, gourmand et équilibré avec leur contenu.

Monsieur le Président de la République, vous avez déclaré le 2 mai 2012 que (dans l'hypothèse où vous seriez élu président de la République) vous vouliez être un président qui respecte d'abord les Français, qui les considère et que vous auriez toujours le souci de la proximité avec les Français. 

Je vous demande donc de considérer ma lettre et éventuellement de m'accorder un entretien.

Ayant confiance en votre bienveillance, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de toute ma gratitude et de ma très haute considération.

Angele En Vrac

 


 


 

 

 

 

 

 

 

Posté par angele en vrac à 22:30 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
samedi 30 janvier 2016

La pièce de 50 francs

Vendredi dernier en ville, mon fils a trouvé une pièce de 50 francs. Elle était dans une grosse flaque, dans un mélange de boue et de feuilles mortes. Un petit coin dépassait du tas, ça a attiré son oeil de lynx.

Vendredi dernier, c'était le 22 janvier.

C'est une pièce de 50 francs de 1951, je l'ai nettoyée dans le vinaigre blanc et elle est à présent assez jolie.

Pièce 50 francs

 

22 janvier.

1951.

Ah c'est drôle, c'est la date de naissance d'une de mes s.o.e.u.r.s!

Posté par angele en vrac à 15:34 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 27 janvier 2016

Petits gâteaux qu'ils sont bons bons bons!

J'avais repéré sur la page bleue une recette de petits gâteaux au chocolat nommés crinckles, ils m'avaient tapé dans l'oeil!

Ne pouvant attendre, j'en ai fait cet après-midi, c'est simplissime et surtout délicieux!!!

Aves les ingrédients suivants, j'ai fait exactement 17 crinckles, mais je pense que le nombre dépendra de la taille que vous leur donnerez en les façonnant.

J'ai fait fondre 100 grammes de chocolat noir avec 25 grammes de beurre.

Pendant ce temps, j'ai mélangé 1 oeuf entier avec 1 sachet de sucre vanillé et 50 grammes de sucre en poudre.

Puis j'ai ajouté 100 grammes de farine, 1 demi sachet de levure et le chocolat fondu.

Ensuite, j'ai mis le mélange pendant 30 minutes au réfrigérateur.

Au bout de ce temps, le mélange a un peu durci et j'ai fait des boules avec cette préparation de la taille d'une grosse noix et je les ai roulées dans du sucre glace.

Puis hop dans le four pour 17 minutes à 170°C.

Le résultat à la sortie du four...

Gâteaux pas glacés

 

 

Le sucre glace a fondu:(, je pense que je n'en ai pas mis assez. D'un autre côté, ça me semble logique que le sucre glace fonde à la chaleur.

En revanche, l'intérêt, c'est qu'en croquant dedans, on dirait des macarons! Ca craque un peu comme un macaron et l'intérieur est très moelleux.

J'ai remis du sucre glace pour faire joli:)

Gâteaux glacés

 

J'ai bien fait de faire des photos, il en reste 5. A refaire!

(Et une photo de ma toile de cuisson... comprenne qui pourra:) )

Toile cuisson

Posté par angele en vrac à 23:31 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 24 janvier 2016

Modération

Comme on peut le voir, ce blog est un peu déserté par sa proprio.

Rien de bien intéressant à y raconter, pas trop le temps non plus pour cela. Ca reviendra!

Pour la première fois, je viens de modérer les commentaires, après qu'une petite plaisantine " Caroline Vaillant0077 ", certainement désoeuvrée le dimanche, a pourri mon blog de ses pensées de haut vol ce soir.

J'en ai gardé un seul pour le souvenir;)

Détails sur ce visiteur : Adresse IP : 92.131.179.164
Nom hôte : ALille-655-1-28-164.w92-131.abo.wanadoo.fr
Système d'exploitation : Windows NT 
Navigateur : Chrome 47.0.2526.111 
Résolution : N/A Pays : France
En provenance de : http://images.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&source...

Comment ça je délationne (ou je délate, je n'en sais rien)?

Rhhho, non, c'est pas vrai??

Posté par angele en vrac à 22:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
samedi 9 janvier 2016

Coup de gueule!

J'en ai ras-le-bol de cette paperasse, de la sécurité sociale et de la mutuelle.

Je reçois ce jour une facture de l'hôpital, parce que ma mutuelle refuse une partie du remboursement de l'IRM passée par mon fils. Je dois régler 16 euros et 50 centimes. Houlala!

Mais putain, ils n'ont pas honte, à ma mutuelle? Refuser 16 euros et 50 centimes de remboursement, contacter l'hôpital qui me contacte, etc...

Je n'en ai rien à fiche de ces 16 euros 50, ce serait plus, je m'en fiche, c'est une question de principe.

Cela fait 34 ans en gros que je cotise chaque mois à la sécurité sociale (générale ou privée), ça fait x années que je paie une mutuelle chaque mois, pour moi et pour mon fils ensuite.

Alors lundi, il va falloir que je prenne sur mon temps, que je téléphone à la mutuelle, que je tape 1 ou 2, que je patiente en écoutant une musique pourrie, que je donne numéros de sécu + de contrat, que j'explique de A à Z à une personne inconnue, pour qu'on me dise pourquoi, bordel de merde, je dois payer 16 euros 50? Pourquoi pas 16 ou 17, ah ah?

Il va falloir que je demande pourquoi la mutuelle ne répond pas correctement, en faisant le travail pour laquelle je la paie, quand je lui demande de cocher 4 cases (pas 5, hein!) pour l'opération de mon fils en février et savoir ce qu'elle remboursera ou pas, mais qu'elle me renvoie à la consultation de mon contrat sur lettre stéréotypée.

Dieu merci, je suis rarement malade, c'est une chance, et je ne vais jamais chez le docteur pour un rhume. Il est inutile, voire dangereux, de se mettre du pschitt dans le nez et d'avaler du sirop pour un banal virus qui passera tout seul.

J'ajoute qu'il est absolument scandaleux, sous prétexte de mutuelle d'entreprise obligatoire instaurée par Sarkozy et généralisée  par Hollande au 1er janvier 2016, de ne plus avoir le libre choix de choisir sa mutuelle, ni de se rendre chez tel ou tel praticien, au prétexte qu'il n'est pas affilié au réseau mutualiste.

Mais je pense que je vais changer d'optique et faire cracher et la sécu et la mutuelle. Je vais me rembourser en quelque sorte, entasser les médicaments dans la pharmacie, me faire prescrire n'importe quoi.

Tiens, la prochaine fois que j'éternue, je vais chez le toubib!

langage-calvin

 

Posté par angele en vrac à 17:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 21 décembre 2015

Pièces d'Indochine française

Ai reçu ce matin au courrier le lot de pièces indochinoises remportées sur Ebay. Mais j'ai attendu cet après-midi pour ouvrir et les regarder.

Il y en a 5 en tout, mais 2 m'avaient attirée sur Ebay.

La 1886 côté face...

1886 face

... et côté pile, je la trouve très jolie!

1886 pile

Il y a également celle de 1926, en fait, c'est celle-ci qui m'a surtout décidée à enchérir sur le lot.

1926 face

1926 pile

 

Je dois d'abord les nettoyer, car même si elles sont en très bon état, elles sont sales et oxydées.

Ensuite, je pense percer celle de 1886 pour la porter en pendentif (s'il n'y a pas de risque de l'abîmer), elle est en bronze. Aparemment, c'est coton à percer, je ne sais pas si j'ai le matériel pour!!!

Posté par angele en vrac à 18:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 16 décembre 2015

Petit cadeau

Hier au boulot, un monsieur entre. Je le connais mais sans plus, il vient participer de temps en temps à une association du village.

Même sans se connaître, nous échangeons à chaque fois un mot gentil et il y a quelques semaines, je ne sais pas pourquoi, nous en sommes venus à parler de... John Lennon et des Beatles. Il a 58 ans, il me l'a dit, alors il connaît assez la musique de cette époque.

Je me suis un peu enflammée en en parlant, car les Beatles puis John Lennon, ça compte beaucoup dans ma vie. J'écoutais les Beatles à 5 ans, puis toute seule dans ma chambre et enfin, j'adorais John Lennon.

J'ai avoué au monsieur que j'avais pleuré en décembre 1980, en apprenant à la radio que John Lennon avait été assassiné. J'avais 17 ans et ce jour-là, j'ai éprouvé une profonde tristesse, un grand désarroi, l'impression d'une terrible injustice.

Hier matin donc, le monsieur entre et me tend un paquet blanc en me disant " C'est pour vous, c'est votre petit cadeau de Noël ".

Je me suis sentie terriblement confuse, d'autant plus qu'il est parti aussi vite qu'il était entré, j'ai juste eu le temps de lui dire merci en coup de vent.

Ensuite, j'ai ouvert le paquet; dedans, il y avait quelque chose enveloppé dans du papier cadeau et une enveloppe épaisse.

Il y avait...

P1140306

et puis... des textes de quelques chansons qu'il avait recopiées à la main

Textes chansons

Le souhait d'un Joyeux Noël...

P1140307

et un message d'espoir!

P1140308

Posté par angele en vrac à 17:06 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 14 décembre 2015

Histoire de dents (et dedans)

Aujourd'hui, j'avais mon second rendez-vous chez la dentiste, afin de résoudre le mystère de ma dent dévitalisée et couronnée.

Il y a quelques semaines, ma couronne s'est descellée et je pensais naïvement que ma dentiste allait la recoller et basta.

C'est une couronne qui date à une prémolaire supérieure gauche et qui m'a toujours titillée un peu.

Au premier rendez-vous, la dentiste m'a dit que c'était impossible, parce que les racines était nettoyées et enterrées et pourtant, il y avait une infection à l'une d'elle. Pansement antibio dessus + cachets antibios pendant 6 jours et tout devait rentrer dans l'ordre pour re-nettoyer.

Aujourd'hui, c'était donc le contrôle et la dentiste ne comprend pas, l'infection a diminuée mais est toujours là. Radio, puis elle est repartie carrément de zéro: anesthésie, creusage, fraisage, curetage, enfin tout le toutim et j'en avais des sueurs, d'ailleurs, elle m'a dit plusieurs fois que j'avais peur et a été obligée de s'arrêter pour que je souffle et boive un coup.

Donc, re-cachets antibios pour 6 jours et je dois y repartir début janvier 2016. Si le problème est alors toujours présent, il faudra peut-être arracher (misère!!!).

C'est la dent 25, puisque les dents ont des nombres.

En rentrant, j'ai cherché sur le net la symbolique des dents selon leur numéro et les bras m'en sont tombés (à moitié).

La dent 25 est la dent du discernement:

** La dent du discernement incarne la capacité de se séparer du parent sur le plan intellectuel en prenant du recul par rapport à son autorité.

**  cohérence entre qui je suis et ce que j’exprime de moi et vis dans ma vie personnelle.
**  La dent 25 représente l’aptitude à porter un jugement, y compris sur ses parents. Elle incarne l’harmonie entre les dualités intérieures : raison et sentiment, tête et cœur qui s’équilibrent comme les deux plateaux d’une balance. À l’opposé, l’aspect négatif conduit à se perdre dans des hésitations sans fin.
**  La deuxième prémolaire supérieure gauche (n°25) est très particulière, elle est rattachée au karma, elle garde les prédispositions naturelles de chacun considérées comme un don inné éveillé ou encore endormi. Elle est la signature de l’être, ce pourquoi il est fait. Plus on vit en accord avec son être profond, plus le talent se développe avec facilité et plus on découvre ce pourquoi on est fait.
**  la prise de recul par rapport au père en tant qu’éducateur et figure d’autorité. Lésion : refus de penser différemment du père. Plus généralement, refus de se séparer de quelqu’un dont les traits de caractère rappellent inconsciemment le père.
** Sur le plan psychologique, la perte de la dent 25 s'inscrit comme la conséquence d'une problématique liée au père: l'impossibilité de s'inscrire en dehors des valeurs et du mode de pensées paternel (y compris sous des dehors d'apparente rébellion).
** Quant au devenir de cette problématique suite à l'extraction de la dent, il y a deux possibilités: soit la problématique a été réglée au moment de l'extraction (ce qui implique de l'opération ait été vécue en toute conscience et qu'un travail intérieur l'ait accompagnée), soit la problématique est toujours active dans l'inconscient et risque de se manifester à nouveau dans l'avenir: lors de la pose ultérieure d'une prothèse (bridge, implant), et également si rien n'est fait par l'affaissement de l'occlusion pouvant entraîner d'autres problèmes (articulation des mâchoires, posture).

Bref, à chaque dent ses problèmes... une dent n'est pas qu'un caillou d'ivoire pour mastiquer, parler et rire.

dents

 

 

Posté par angele en vrac à 23:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,