J'en ai ras-le-bol de cette paperasse, de la sécurité sociale et de la mutuelle.

Je reçois ce jour une facture de l'hôpital, parce que ma mutuelle refuse une partie du remboursement de l'IRM passée par mon fils. Je dois régler 16 euros et 50 centimes. Houlala!

Mais putain, ils n'ont pas honte, à ma mutuelle? Refuser 16 euros et 50 centimes de remboursement, contacter l'hôpital qui me contacte, etc...

Je n'en ai rien à fiche de ces 16 euros 50, ce serait plus, je m'en fiche, c'est une question de principe.

Cela fait 34 ans en gros que je cotise chaque mois à la sécurité sociale (générale ou privée), ça fait x années que je paie une mutuelle chaque mois, pour moi et pour mon fils ensuite.

Alors lundi, il va falloir que je prenne sur mon temps, que je téléphone à la mutuelle, que je tape 1 ou 2, que je patiente en écoutant une musique pourrie, que je donne numéros de sécu + de contrat, que j'explique de A à Z à une personne inconnue, pour qu'on me dise pourquoi, bordel de merde, je dois payer 16 euros 50? Pourquoi pas 16 ou 17, ah ah?

Il va falloir que je demande pourquoi la mutuelle ne répond pas correctement, en faisant le travail pour laquelle je la paie, quand je lui demande de cocher 4 cases (pas 5, hein!) pour l'opération de mon fils en février et savoir ce qu'elle remboursera ou pas, mais qu'elle me renvoie à la consultation de mon contrat sur lettre stéréotypée.

Dieu merci, je suis rarement malade, c'est une chance, et je ne vais jamais chez le docteur pour un rhume. Il est inutile, voire dangereux, de se mettre du pschitt dans le nez et d'avaler du sirop pour un banal virus qui passera tout seul.

J'ajoute qu'il est absolument scandaleux, sous prétexte de mutuelle d'entreprise obligatoire instaurée par Sarkozy et généralisée  par Hollande au 1er janvier 2016, de ne plus avoir le libre choix de choisir sa mutuelle, ni de se rendre chez tel ou tel praticien, au prétexte qu'il n'est pas affilié au réseau mutualiste.

Mais je pense que je vais changer d'optique et faire cracher et la sécu et la mutuelle. Je vais me rembourser en quelque sorte, entasser les médicaments dans la pharmacie, me faire prescrire n'importe quoi.

Tiens, la prochaine fois que j'éternue, je vais chez le toubib!

langage-calvin